Nicolas Beau: « En Algérie, il n’y a pas un Hirak, mais plusieurs »

Nicolas Beau: « En Algérie, il n’y a pas un Hirak, mais plusieurs »

Rédigé le 17/09/2019
Nicolas Beau

Dans cet entretien accordé à l’excellent site Oumma.com basé en France, Nicolas Beau, directeur de Mondafrique, aborde plusieurs sujets d’actualité en Algérie: les valeurs portées par le Hirak, l’absence de leadership du mouvement populaire, la stratégie de l’armée ou encore l’aide de la France au régime finissant de Bouteflia

Dans cet entretien réalisé le 5 septembre, le directeur de Mondafrique dévoile les grandes manœuvres déployées par la France pour sauver à tout prix le régime de Bouteflika. évoque notamment des réunions qui ont eu lieu à Paris, entre la DGSE ( services secrets français) et l’attaché militaire algérien, lequel croupit depuis en prison en Algérie. Cet attaché militaire était par ailleurs un proche du général Tartag, coordinateur des services algériens auprès de la Présidence algérienne sous Bouteflika, qui a également été arrêté en mai 2019 pour complot contre l’Etat.

Vers un modèle à la turc?

Le directeur de Mondafrique revient également sur les valeurs portées par les immenses mobilisations populaires en Algérie. Selon lui, les manifestants dans les wilayas de l’intérieur ne revendiuqent pas nécessairement le même modèle de gouvernement que les élites urbanisées et francophones qui défilent à Alger ou à Paris