Le « harcèlement » de Mondafrique contre le pauvre général Nezzar

Le « harcèlement » de Mondafrique contre le pauvre général Nezzar

30/07/2019 – Nicolas Beau

Le général Nezzar, déstabilisé de voir la justice militaire algérienne se pencher sur la fortune qu’il a constituée notamment en Espagne du temps de sa toute puissance, perd son sang froid.

Le site « Algérie Patriotique » qui appartient à la famille Nezzar annonce qu’une nouvelle plainte sera déposée contre le directeur du site Mondafrique, Nicolas Beau, pour avoir publié des informations jugées « mensongères » sur le général à la retraite Khaled Nezzar et le directeur général de SLC, son fils Lotfi Nezzar. Toujours selon le site qui relaie les th!ses des eradicateurs algériens, Mondafrique ferait preuve, en effet, d’un « acharnement qui prend la forme d’un harcèlement puni par la loi en tant que crime et non plus comme un simple délit ». Voici une lecture juridique inédite des délits de diffamation et d’injure qui intéressera plus d’un juriste

Le général Nezzar amnésique

Plusieurs remarques peuvent être faites sur l’obsession anti Mondafrique du bon général Nezzar.

  1. Dans les relations détestables entretenues depuis plusierus années entre le général major et Mondafrique, il faut reconnaitre que les amis du haut gradé n’ont pas ménagé leurs critiques à notre égard, présentant tour à tour notre site comme un suppôt du Mahzen marocain et un agent discret de la DGSE (services français). Ce qui est nous faire beaucoup d’honneur. Ajoutons que la publication mensongère des comptes de Mondafrique par « Algérie Patriotique » durant les années Bouteflika n’a pas témoigné non plus d’une élégance particulière.
  2. Ce n’est pas la première fois que le général Nezzar attaque des médias critiques ou des livres hostiles devant la justice française.Lesquels avaient décrit son rôle durant la décennie noire algérienne. A ce jour, l’ancien ministre de la défense a perdu tous ses procès. Pour l’essentiel le papier que nous venons de reprendre d’un site ami, animé par Gilles Munier, un natif d’Algérie qui a pris fait et cause en faveur du passé nationaliste de l’Algérie,
  3. reprend beaucoup d’informations connues sur le parcours du général Nezzar. On ne voit pas en quoi la publication de ce papier puisse le mettre en fureur.Le général Nezzar, même s’il a choisi de résider désormais en Espagne, joue un rôle politique considérable dans la transition algérienne actuelle. Il s’affiche comme un adversaire résolu de l’actuel chef d’Etat major, Gaïd Salah, qui joue un rôle aujourd’hui décisif dans l’orientation du régime algérien. Des textos récents sur Facebook, tout comme un long texte anonyme publié sur les réseaux sociaux pour glorifier son parcours, témoignent de la violence de son combat contre l’institution militaire et de son hostilité viscérale aux islamistes. A ce titre, le non général major ne doit pas jouer les effarouchés quand il est lui même attaqué par voie de presse. On comprend bien que le logiciel de ce militaire brutal laisse une place infime aux libertés d’expression et de presse