Tunisie, Nabil Karoui otage de la Justice

Tunisie, Nabil Karoui otage de la Justice

01/10/2019 – La redaction de Mondafrique

L’avocat Mohamed Mannoubi Ferchichi a annoncé que la chambre des mises en accusation a refusé, ce mardi 1er octobre 2019, la libération du candidat au second tour de la présidentielle, Nabil Karoui.

A seulement quelques jours du deuxième tour de l’élection présidentielle, prévu le 13 octobre, la chambre et le juge se renvoient la balle sur le sort de Nabil Karoui sans que l’opinion publique ne sache qui a réellement le pouvoir de décider. Ce soir, à minuit, démarrera la campagne électorale pour le deuxième tour, aussi bien pour Kaïs Saïed que pour Nabil Karoui, encore détenu.

La balle en touche

Il s’agit de la même chambre qui a décidé de l’arrestation de Nabil Karoui le 23 août dernier. Saisi du dossier, le juge d’instruction chargé de l’affaire a, lui aussi, précisé qu’il n’était pas habilité à signer la demande de libération étant donné que c’est la chambre des mises en accusation qui a ordonné cette arrestation.

Le comité de défense de Nabil Karoui précise que le motif de rejet de la demande de libération n’a pas été indiqué, soulignant qu’il sera communiqué demain par la chambre des mises en accusation. Une réunion du comité de défense est prévue pour décider de la suite des actions à entreprendre dans l’affaire.