Algérie, le risque d’embrasement

Algérie, le risque d’embrasement

Rédigé le 13/02/2019
La redaction de Mondafrique

Des centaines d’habitants de la ville de Chlef, des jeune en majorité, sont sortis dans la rue pour crier leur colère contre le cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

Les manifestants n’ont pas caché leur indignation de voir l’actuel locataire d’El Mouradia, 82 ans, gravement malade et alité depuis 6 ans, briguer un autre mandat, alors que la situation politique et économique du pays est catastrophique.

La Kabylie en révolte

La colère sourde qui traverse des pans entiers de la société laisse envisager que d’autres villes emboîteront le pas aux manifestants de Chlef, notamment en Kabylie et à Alger.

8