Algérie, une révolte type « gilets jaunes »

Algérie, une révolte type « gilets jaunes »

17/03/2019 – La redaction de Mondafrique

Un lecteur de Mondafrique, sous le pseudonyme de « Slogman », nous envoie une analyse fort pessimiste sur l’issue des mobilisations populaires algériennes qu’il compare aux « gilets jaunes » en France.

Au fond, beaucoup d’Algeriennes et d’ Algériens veulent les élections sans Boutef, … ils ont eu Boutef … sans les élections !

Quant aux journalistes, et à beaucoup de politiques qui ont mangé la soupe du pouvoir , il faut quitter le navire qui coule …. comme les rats !

En fait, les rats vont vers un autre navire …. nouvellement inauguré… par le clan marocain !!!

Quels nigauds !

Une Révolution? Pas vraiment

Ils croient vraiment que c’est une Révolution !

Les mobilisations populaires en Algérie ressemble vraiment à la crise des gilets jaunes. Du moins, elles présentent les mêmes paramètres


– La capacité du pouvoir àgagner du temps


– Des manifestations énormes, mais qui vont s’épuiser Au fil des semaines


– L’entrée Prochaine de contre – manifestants téléguidés par le pouvoir …. avec violences et disparitions nocturnes. Les manifestations permettent au pouvoir de ficher des têtes et de s’en occuper la nuit


– La solution proposée d’une conférence nationale type « grand débat » en France est animéée par le pouvoir et ses sbires


– L’absence de leaders du mouvement populaire car les prétendus chefs de l’opposition ont tous été de mèche avec le pouvoir, y compris Saadi, Hanoun, Benflis, Nezzar, Rebrab …


– l’absence pour le pays, de projet social à mettre sur la table. Les caisses sont vidées encore et encore. Et même à l’heure où nous rédigeons ce texte

14