Abderezzak Al Nadhouri, le bras droit d’Haftar dans la conquête la Tripoli

Abderezzak Al Nadhouri, le bras droit d’Haftar dans la conquête la Tripoli

05/04/2019 – Nicolas Beau

Partages

Alors que les troupes du général Haftar menacent la ville de Tripoli, Mondafrique dresse le portrait d’Abderezzak Al Nadhouri, le chef d’Etat Major de l’ANL proche des Egyptiens et des Emiratis

Fidèle parmi les fidèles du maréchal Haftar, Abderezzak Al Nadhouri a directement intégré l’ANL dès sa sortie de prison où il a passé 13 années condamné par Khaddafi. Il fut l’artisan de la bataille de Benghazi contre la brigade « les loyaux » du régime de Khaddafi. Il a perdu un de ses fils Mohammed Al Nadhouri dans un avion militaire proche de la base aérienne d’Al Abrouk près d’Al Beidha en Avril 2016. Il a réussi à anéantir les groupes islamistes dans la Cyrinaique avec sa brigade Al Radaa (« dissuasion »). En Aout 2014, il a été désigné chef des forces armées pour l’Est libyen. Il devient ainsi le numéro deux dans la chaine de commandement après le maréchal Haftar.

En Octobre 2016, il est désigné par le conseil de Toubrouk comme chef militaire pour la zone entre DERNA Est et BenJouad ouest lieu des opérations les plus acharnées contre les djihadistes mais aussi la zone la plus pétrolifère de la Libye.

Al Nadhouri est connu pour son hostilité aux frères musulmans, au Qatar et à la Turquie. Ses sorties médiatiques contre les frères musulmans et les pays cités, lui ont valu le sobriquet du « faucon ». Il a été l’émissaire de Haftar dans les coordinations opérationnelles avec l’armée égyptienne et les Emiratis. Ses ambitions suscitent des émules au sein de l’état-major dont certains de ses membres le considèrent ouvertement comme un agent du président égyptien Al Sissi.

Partages
2