Dix huit chefs d’état pour l’investiture du sénégalais Macky Sall

Dix huit chefs d’état pour l’investiture du sénégalais Macky Sall

04/04/2019 – La redaction de Mondafrique

Partages

L’investiture du président sénégalais Macky Sall, le 2 avril 2019, consacre ce dernier comme un des présidents les plus influents de l’Afrique.

Brillamment réélu au premier tour de l’élection présidentielle du 24 février 2019, avec 58 % des voix, Macky Sall a été investi le mardi 2 avril 2019, dans la ville nouvelle de Diamniadio, proche du nouvel aéroport international Blaise-Diagne.

Outre les propos convenus, le président Macky Sall s’est engagé à mettre l’environnement, la jeunesse, les droits des femmes et l’éducation au coeur de son programme quinquennal. Beaucoup de Sénégalais attendent aussi une grâce présidentielle pour Khalifa Sall et Karim Wade.
Une participation de chefs d’État symptomatique
Dix-Huit chefs d’État (Congo, RDC, Cap Vert, Éthiopie, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Gambie, Côte-d-ivoire, Togo, Sierra Leone, Liberia, Nigeria, Madagascar et Rwanda), deux premiers ministres (Gabon et Ghana) et une quarantaine de délégations officielles assistaient à cette investiture. Ce nombre record témoigne de l’importance du Sénégal sur la scène africaine et de la reconnaissance envers la démocratie sénégalaise.
Parmi les absences de chefs d’État africains, on n’est guère surpris de celles d’Idriss Deby Itno (Tchad), de Touadera (Centrafrique), de Patrice Talon (Benin), de Teodoro Obiang Massogo ( Guinée Equatoriale), de Pierre Nkurunziza ( Burundi) et de Yoweni Musuweni (Ouganda). Ces chefs d’État sont peu sensibles aux principes de la démocratie et au respect des droits de l’Homme et du citoyen. 

Partages