Mondafrique

Emmanuel Macron, « la faute » d’Alexandre Benalla

06/11/2018 – La redaction de Mondafrique

Interrogé par Nikos Aliagas sur l’affaire Benalla en exclusivité sur Europe 1, mardi, Emmanuel Macron a récusé toute « affaire d’État » après les révélations sur les agissements du chargé de mission, que l’Élysée n’a pas « dissimulés ».

Une « excitation collective » sur la « faute » d’un homme, mais pas « d’affaire d’État ». Voilà le regard d’Emmanuel Macron sur l’affaire Benalla, tel qu’il l’a confié en exclusivité sur Europe 1, mardi. Le chef de l’État est revenu sur le scandale qui a perturbé l’été présidentiel, après les révélations sur les agissements de ce chargé de mission lors des manifestations du 1er-Mai à Paris.
Des « responsabilités » et puis une « faute ».
et emmanuel Macron de poursuivre: »Qu’est-ce que c’est, Alexandre Benalla ? C’est d’abord un jeune homme qui m’a accompagné dans un temps de campagne électorale et ensuite est rentré à l’Élysée, et à qui j’ai confié un rôle tout à fait officiel dans l’encadrement, et donc quelqu’un en qui j’ai eu confiance », a d’abord retracé Emmanuel Macron au micro de Nikos Aliagas. « Il a fait ses preuves, il ne fait pas forcément partie des codes. Je lui ai confié des responsabilités, et il a fait une faute. »